VERS
LA COMPREHENSION
DU MONDE

Marina Ibragimova Catouillard

A propos de l'auteure

Originaire de la lointaine et mystérieuse Sibérie, Marina Ibragimova Catouillard a eu la révélation précoce de ses dons. Après des études d'ingénieure en génie civil, elle s'est tournée vers une formation d'architecte d'intérieur selon les lois du Feng Shui puis, la prédiction faite dans sa jeunesse s'est manifestée, à l'âge de 40 ans. Son acuité spirituelle, qu'elle partage avec sa fille Dana, n'a cessé de se renforcer et est au cœur de son ouvrage Vers la compréhension du monde.
Marina Ibragimova épouse Catouillard est née en Sibérie en 1965. Dans sa jeunesse elle a étudié à l'Université d'architecture et de construction de Tomsk. En étant diplômée comme ingénieure civile elle a ensuite exercé dans les domaines d'architecture et d'hôtellerie.

Puis, après une pause due à la naissance de deux enfants et une période extrêmement difficile dans sa vie, elle a passé, entre autres, une formation supplémentaire en tant qu'architecte d'intérieur. Après avoir obtenu son diplôme, elle s'est lancée dans l'analyse des terrains à bâtir, des maisons, des appartements et des bureaux du point de vue des lois du Feng Shui. Peu après, elle et sa fille ont été invitées à une conférence internationale de Feng Shui, où elle a eu le plaisir de faire connaissance avec le grand maître Yap Cheng Hai et lui présenter ses propres signes magiques, qu'elle avait déjà commencé à utiliser dans l'analyse du Feng Shui. Par la suite, avec ses élèves personnels, elle a suivi un cours pratique de Qi Gong sous la supervision du grand maître lui-même.

Ses futurs dons extrasensoriels ont été prédis bien avant leur manifestation et Marina Ibragimova Catouillard s'y est minutieusement préparée en découvrant et en étudiant de nombreuses œuvres religieuses et ésotériques. Profondément intéressée par l'ancienne science métaphysique chinoise du Feng Shui, elle a étudié en toute indépendance ses bases d'après les livres, l'information pour l'écriture de ces derniers avait été fournie par le grand maître Yap Cheng Hai en personne.

Les dons se sont manifestés exactement à l'âge de 40 ans, mais pas vraiment comme prévu. Ils ont été en quelque sorte partagés entre sa fille de 10 ans à l'époque, Dana, et elle. Et puis, au cours de plusieurs années de pratique, elles ont pu les améliorer considérablement. D'ailleurs, le lecteur aura une compréhension globale de leurs pouvoirs, ainsi que d'elles-mêmes, lors de la lecture du livre proposé.

Il y a peu, Marina Ibragimova Catouillard a commencé à travailler sur son deuxième manuscrit conçu comme la suite à son premier livre. Ce sera un recueil des histoires réelles de personnes dans la vie desquelles la sorcellerie est intervenue. Et cela est bien logique car ce sont, la neutralisation de la sorcellerie de n'importe quelle puissance et complexité, ainsi que la suppression de possessions, qui sont à la base de ses activités ésotériques actuelles.

A propos du livre

Dans ce premier ouvrage, l'auteure apporte son éclairage sur le modèle actuel de l'ordre du monde à travers une synthèse fidèle des messages qu'elle a reçus sur près de deux décennies. L'édition originale de l'ouvrage a vu le jour en Russie, sa traduction en langue française a été réalisée sous la supervision de son auteure, qui réside désormais dans notre pays et qui souhaite ainsi partager avec les lecteurs francophones son expérience dans le domaine de la clairvoyance.
La tâche principale de l'auteure à travers ce livre est de donner aux lecteurs une idée claire de notre monde, organisé à la fois sagement et de manière relativement complexe. Et plus la personne commence à mettre ces connaissances en pratique à un âge précoce, plus elle a de chances de changer de manière significative son destin et même son corps. Le principe de « cycle de vie » réside à la base de tous les mécanismes vitaux du monde créé par Dieu et le mécanisme de réincarnation n'y fait pas exception. Et, pour le dire gentiment, il est tout à fait illogique de nier la réincarnation en tant que mécanisme rodé du cycle des âmes humaines. En outre, si on s'accorde à dire que la réincarnation n'existe pas, alors Dieu a l'air extrêmement injuste, puisque le monde qu'il a créé semble à première vue injuste.

Regardez autour de vous… Pourquoi une personne a-t-elle tout pour être heureuse dès sa naissance : des parents aimants et prospères, le meilleur lieu de vie au monde, bénéficiant d'un superbe climat et d'une bonne situation écologique, tandis que son physique avantageux et la meilleure éducation possible qu'elle a reçue lui offrent de merveilleuses perspectives dans la vie… Et maintenant, prenons le cas contraire, quand une mère renie son bébé, parce qu'il est né avec une malformation congénitale ou qu'elle n'en ressent tout simplement pas le désir, parce que sa vie à elle est un échec. Dans de telles conditions données au départ, ce bébé n'a pratiquement aucune perspective de réussite et de bonheur dans la vie. Entre ces deux cas présumés, il existe des millions d'options différentes et elles ne sont pas toutes aléatoires. Et à présent, en ne recourant qu'à la pensée logique, trouvons-y ensemble une explication raisonnable. D'après l'auteure, il n'y a que deux possibles :
1. Soit Dieu est extrêmement injuste et dans le monde qu'il a créé, il n'y a pas d'ordre ;
2. Soit les âmes humaines qui sont venues sur terre pour s'incarner dans un corps humain ont déjà quelque chose derrière elles. Et c'est précisément ce « quelque chose » qui détermine les conditions initiales de vie qu'elles ont méritées…

Ayant déjà des réponses par rapport à ces deux hypothèses, l'auteure prendra comme base de ses réflexions futures la seconde. Et ses lecteurs pourront répondre par eux-mêmes à cette question : le monde créé par Dieu est-il juste ? Et qui sommes-nous pour lui ? Ses enfants bien aimés mais égarés ? Ou simplement des esclaves, entièrement dépendants de la seule volonté et de l'humeur de leur créateur et maître?

Dans la première partie de son livre, Marina Ibragimova Catouillard commence à donner des informations de base sur l'ordre du monde en expliquant aux lecteurs en détail ce qu'est l'être humain. Elle propose une présentation claire de ses 3 composants : l'esprit, l'âme et le corps. Elle fait intervenir pour la première fois le terme de « chance divine », selon l'importance de laquelle chacun de nous a sa propre place dans ce monde et ses propres droits aux richesses de ce monde... ou, dans le cas d'un ange, quelle est la place qu'il occupe dans la hiérarchie céleste. Elle présente également les sept plans de l'existence humaine...

Elle donne une description précise de l'aura d'une personne, tout à fait à l'opposé de celle que vous trouverez couramment sur Internet. De plus, elle présente une image de l'aura humaine qui, à en juger par la disposition des couleurs des sept énergies qui la composent, n'a absolument rien à voir avec un arc-en-ciel. En fait, chaque type d'énergie est situé autour de son chakra, il nourrit une partie spécifique du corps, et non le corps dans son ensemble. L'aura de l'homme n'est pas une substance constante, sa composition change en fonction des sentiments, des émotions et même du mode de vie d'une personne. Outre les énergies fondamentales qui constituent l'aura, on y trouve également, sous forme de fragments d'énergies, petits et gros, des traces de sentiments vécus, tels que la joie, le bonheur, le plaisir, la détresse morale, les mensonges, la colère, l'envie, la haine... ainsi que des maladies de l'organisme.

Par ailleurs, l'auteure donne une véritable présentation des anges, leur apparence et la place de chacun d'eux dans la hiérarchie céleste. Elle explique ce qu'est « un égrégore » et quel rapport ont les égrégores avec les religions existantes. Également, elle détermine le rôle d'un ange gardien dans le destin d'un homme et révèle une énigme du baptême, du mariage religieux, ainsi que l'influence du prénom sur la personne.

Elle dévoile aussi en détail toutes les étapes de la réincarnation et, dans le paragraphe sur « la vie », considérée comme une des étapes de la réincarnation, amène ses lecteurs à trouver la réponse à la question « En fin de compte, qu'est-ce que la vie ? Le fatalisme ou la liberté totale de choix ? » Mais pour cela, elle leur apporte tout d'abord une vue précise, détaillée, de ce qu'est « la chance divine » et de son influence directe sur le destin d'une personne. Le droit de posséder beaucoup ou peu, pour chaque être humain est déterminé par sa chance divine à un moment donné. Il suffit qu'elle change pour que l'image de l'avenir d'une personne change aussitôt. C'est, d'ailleurs, la raison principale pour laquelle le futur ne peut jamais être prédit à 100%.

En ce qui concerne la question du fatalisme ou de la liberté totale de choix, ni l'une ni l'autre affirmation ne correspond à la réalité. Chaque personne peut influencer son destin, mais chacun à son propre degré et avec ses propres limites dans sa liberté de choix. L'auteure fait intervenir ici un nouveau terme « couloir de vie ».

Elle pense étonner la plupart des lecteurs avec sa description de la Mort, accompagnée de son image. La représentation incorrecte de la mort, comme quelque chose de sombre et terrible, qui nous a été inculquée, nous fait en avoir peur. Mais pourquoi faudrait-il que l'homme, cette création la plus parfaite de Dieu, ait le plus de peurs possibles ? La réponse va de soi : pour le rendre plus faible. La peur affaiblit la personne, et celui qui est faible, par conséquent, est plus facile à diriger. Elle en dira davantage à ce sujet dans la deuxième partie du livre « Les forces de la lumière et les forces des ténèbres ».

Après avoir donné à ses lecteurs une solide somme de connaissances sur ce qui arrive à l'homme après sa mort, l'auteure parle des recherches d'un docteur en philosophie et en médecine, le professeur américain Raymond Moody. Et ses lecteurs auront le privilège de mieux comprendre les descriptions d'expérience de mort clinique et de mort imminente de ceux qui l'ont vécue. Il a recueilli environ 150 de ces témoignages, après quoi il les a qualifiés et exposés dans son ouvrage La vie après la vie. Elle en livre ici quelques extraits et fait quelques commentaires.

Pour clore le chapitre « Les étapes de la Réincarnation », elle mentionne un autre livre portant sur un sujet similaire, écrit par un auteur également digne de confiance. Il s'agit de l'ouvrage de Brian Weiss, intitulé De nombreuses vies, de nombreux maîtres.

L'auteure parle des priorités dans les relations humaines. Raconte beaucoup de choses intéressantes sur l'Amour, y compris, sa couleur et son déplacement dans le corps humain. Elle évoque également la différence entre l'amour du couple et l'amour parental. Elle précise que l'énergie de l'Amour ne sert jamais la sorcellerie. Le sort d'amour qui est souvent pratiqué en magie, il serait plus juste de l'appeler « attache », ou même « attache sexuelle ». L'auteure parle de la sorcellerie dans la deuxième partie de ce livre.

A la fin de la première partie, elle donne à ses lecteurs toute une série de conseils pour ne pas être victime des objets gardant de l'énergie humaine négative et des œuvres d'art dangereuses.

Dans la deuxième partie du livre l'auteure donne également une représentation précise de ce qu'est la Magie. Elle montre à quel point la magie peut être dangereuse, et plus particulièrement si la personne qui la pratique travaille avec les forces des ténèbres. Et en toute logique, elle apporte une réponse à la question : « Comment savoir, pour une personne ne possédant pas de don de clairvoyance, à qui elle peut s'adresser pour demander de l'aide », et « de qui faut-il se protéger » ? Et de manière plus générale, « faut-il s'adresser à des personnes pratiquant la magie » ? Pour cette dernière question, la réponse est plutôt « non » que « oui ». Mais comme vous vous en doutez, il arrive souvent que ce soit la magie noire qui vous trouve et dans ce cas, vous n'avez déjà plus le choix, vous devez vous sauver... C'est pourquoi l'auteure donne quelques critères simples selon lesquels on pourrait définir si la personne est un(e) sorcier(ère) ou non.

Elle invite ses lecteurs à réfléchir sur la nature de nos ancêtres qui, en fait, correspondaient autrefois pleinement à « l'image et à la ressemblance » de Dieu.

Elle dévoile la nature des pouvoirs extraordinaires et présente leur classement... en parlant en détail de chacun d'eux.

Elle donne une présentation claire du Diable et celle de ses serviteurs, les diablotins.

Elle donne une toute nouvelle vision des addictions, les présentant comme un ensemble de 3 composants :
1. La prédisposition à l'addiction ;
2. La substance énergétique s'apparentant à une sorte de créature ;
3. Les habitudes.

Dans le chapitre consacré à la guérison, l'auteure évoque un type idéal de guérisseur, celui ayant une formation médicale, c'est-à-dire le médecin-guérisseur. En ce qui concerne la délivrance des addictions, elle y voit également une solution idéale au problème, qu'elle présente à ses lecteurs.

Pour rendre la lecture non seulement intéressante, mais permettre aussi de bien saisir les subtilités de leurs pratiques ésotériques, elle illustre ses propos avec une multitude d'exemples réels et tout à fait concrets (« leurs pratiques », parce que le don a été distribué d'une certaine manière entre plusieurs membres de sa famille. Par exemple, Marina Catouillard peut retirer pratiquement n'importe quel sort, quelle que soit la distance, mais elle a besoin au préalable d'un diagnostic précis de l'aura de la personne par sa fille Dana pour ne rien rater ici).

Des illustrations ont également été préparées pour le livre avec l'aide d'une jeune illustratrice russe Anastasia Sheina. Elles sont nombreuses, en particulier, dans les deux derniers chapitres, qui évoquent une multitude de créatures de ce monde, dont chacune a sa propre mission, ce qui peut être intéressant pour les enfants. Ainsi, l'auteure aimerait tellement les faire s'intéresser aux connaissances décrites et, ce faisant, leur donner la clé du changement de leur destin, mais pas seulement... Après tout, l'avenir de notre monde dépend de l'ensemble des aspirations de chacun de nous.

Contacter l'auteure

Le livre en langue russe et française est disponible dans les librairies suivantes :
Développeur de site Web :
Dana Katuyar
katuyar@mail.ru